• Jour De Galop

Grand Glory inaugure avec brio la casaque de Xavier Marie

Dans ce Prix Zarkava - Fond Européen de l'Élevage (L), Grand Glory (Olympic Glory) portait pour la première fois les couleurs du haras de Hus (Xavier Marie), son nouveau propriétaire. C'était d'ailleurs la première fois que la casaque du fondateur de la chaîne de magasins Maisons du Monde (entre autres) voyait un hippodrome. Et dans cette Listed qui valait un Groupe, Grand Glory lui a permis de les voir passer le poteau en tête. Pour sa rentrée, la pensionnaire de Gianluca Bietolini, désormais âgée de 6ans, prouve donc qu'elle n'a rien perdu de sa superbe. Elle n'avait plus couru depuis sa très bonne cinquième place dans la Japan Cup (Gr1). Et face à un lot très bien composé, elle a même été impériale.


Une accélération redoutable. Placée parmi les dernières par son jockey, Grand Glory a filé Ebaiyra (Distorted Humor). Elle a patienté dans son dos et a suivi son accélération pour rentrer dans la ligne droite. Décalée à 400m du but, la jument a progressé à l'extérieur et a parfaitement bien répondu aux sollicitations de son jockey en plaçant sa redoutable pointe de vitesse. Plus revue depuis sa contre-performance dans le Prix de l'Opéra Longines (Gr1), Burgarita ** (Sea the Stars) a effectué une très bonne réapparition. Elle est deuxième, une longueur et trois quarts derrière tout en devançant Ebaiyra d'une demi-longueur. Cette dernière a été très courageuse pour conserver la troisième place, un nez devant Irska (Hunter's Light). À cheval, Cristian Demuro, a déclaré au micro du cheval émetteur : « Cette jument est comme le vin : elle est meilleure en vieillissant. Elle a fourni une sacrée accélération. Grand Glory était très posée. J'étais un peu loin mais c'est cela qui nous a fait accélérer de cette manière. J'avais Ebaiyra en ligne de mire et elle l'a dépassée facilement. C'est une jument de Gr1. Je ne voulais pas être trop dur pour sa rentrée. Elle était vraiment très facile. »


Vers le Prix Allez France. Grand Glory a prouvé qu'elle était une jument de talent à plusieurs reprises. Dans le Darley Prix Jean Romanet (Gr1), le plus beau succès de sa carrière à ce jour, elle avait été capable de venir chercher une jument de la classe d'Audarya (Wootton Bassett). Ensuite, elle n'était pas passée loin d'un deuxième Gr1 dans le Prix de l'Opéra Longines (Gr1), derrière Rougir (Territories). Au regard de la qualité de sa rentrée, Grand Glory devrait rapidement retrouver le chemin des Grs1, en passant d'abord par le Prix Allez France Longines (Gr3), le 1er mai à Longchamp. Après la course, Gianluca Bietolini, plus heureux que jamais, nous a dit : « C'est une jument tellement démonstrative et sympathique ! Je suis vraiment content pour elle. Surtout que c'est un nouveau propriétaire avec des couleurs toutes neuves. C'était son premier partant. C'est beau de gagner directement dans une Listed. Elle a très bien accéléré, exactement comme elle sait le faire. La course a été très lente. Cela m'a beaucoup inquiété d'ailleurs. Mais Cristian la connaît par cœur. Il avait anticipé cela dans la fausse ligne droite. Elle retrouve son bon niveau et c'est le principal. Si tout se passe bien, nous allons lui faire courir le Prix Allez France (Gr3). »


Premier partant et premier gagnant pour Xavier Marie. Xavier Marie a créé le haras de Hus, une des plus importantes structures françaises en ce qui concerne les sports équestres. Il l'est tout autant dans l'entreprenariat puisqu'il est fondateur de Maisons du Monde. Mais aussi en tant que président du groupe de mode Marco Polo qui comporte Free Lance, No Name, Éric Bompard, Paule Ka…. Récemment il a décidé d'investir dans les pur-sang anglais et a déboursé 2.500.000 € chez Arqana pour acquérir Grand Glory par le biais d'Anne-Sophie Yoh. Il s'agissait donc de son tout premier partant et son tout premier gagnant. Après le retour de la jument aux balances, Xavier Marie a d'ailleurs eu une véritable ovation de la part de son entourage ! Il nous a confié : « C'est ma première course en tant que propriétaire, donc c'est pas mal je trouve ! Dans le monde des courses, je suis un débutant. Concernant ma casaque, j'ai essayé de choisir des couleurs qui me permettent de bien suivre mon cheval dans un peloton. Il fallait que cela sorte des couleurs classiques. Je ne pensais pas que Grand Glory allait gagner une course le jour du premier tour des élections présidentielles. C'est assez amusant. J'ai voulu acheter des galopeurs car j'adore vraiment les chevaux. C'est tout simple. À vrai dire, je n'avais pas prévu d'acheter Grand Glory aussi cher mais je me suis emballé et j'en suis heureux. »


Une sœur de Bois d'Argent. Élevée par le haras de Bourgeauville, Grand Glory est une fille d'Olympic Glory (Choisir), étalon au haras de Bouquetot, dont elle est la deuxième gagnante de Gr1 après Watch Me, lauréate des Coronation Stakes et du Prix Rothschild (Grs1). Elle a été achetée 18.000 € à l'amiable par Marco Bozzi, lors des ventes de yearlings d'octobre Arqana. Lors de la vente d'élevage 2021 d'Arqana, alors présentée par le haras de Castillon, elle a été achetée 2.500.000 € par Yohea (Anne-Sophie Yoh) pour le compte de Xavier Marie.


La mère, Madonna Lily (Daylami), s'est placée trois fois à 2ans et à 3ans, sur 1.600m et 2.000m. Disparue en 2018, elle a donné trois autres gagnants dont Bois d'Argent ** (Toronado), lauréat d'un maiden en débutant à 3ans sur les 2.000m de Chantilly, d'une Classe 2 à 4ans, sur les 2.000m de Fontainebleau, et surtout vainqueur du Prix du Ranelagh (L). Maria de la Luz (Machiavellian), la deuxième mère, s'est classée deuxième à 3ans de la Coupe des Pouliches de Marseille (L, 2.000m). Sept de ses neufs produits ont gagné, le plus titré étant Minakshi (Footstepsinthesand), lauréate des Canadian Stakes (Gr2, 1.800m) à Woodbine. Maria de la Luz a donné un autre black type - sur les obstacles cette fois - avec Marble Garden (Royal Academy), gagnant des Prix Guillaume de Pracomtal et Marc Antony (Ls) à Auteuil et quatrième du Grand Steeple-Chase d'Enghien (Gr2). La troisième mère, Light of Hope (Lyphard), est une propre sœur de l'étalon Alzao, un gagnant du Prix Matchem (L) qui a donné plus de 100 black types au haras…