• Jour De Galop

L’accélération fulgurante de Penja

Dernière mise à jour : août 4

Un succès de Groupe pour les Prairies & Castillon


Crohanne (Havana Gold) ayant décliné la lutte, elles n’étaient plus que sept pouliches à s’élancer au départ du Prix de Psyché Sky Sports Racing (Gr3). Huitième du Saxon Warrior Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1) sur un terrain trop souple pour ses aptitudes, Penja (Camelot) avait également dû décliner la lutte dans le Prix de Diane Longines (Gr1) pour les mêmes raisons. Après ces aléas, la représentante de Daniel-Yves Trèves, Laurent Dassault, Jean-Claude Rouget et de l’écurie Bernard Weill avait survolé l’opposition à Chantilly, dans le Prix du Manoir Sans Souci (Classe 1). Mardi, en s’imposant tout à la fin, elle a montré une nouvelle fois l’étendue de son talent et justifié la grande estime de son entourage.


Un parcours rêvé. Dans une course animée par deux des trois pouliches étrangères de la course, Mystery Angel (Kodi Bear) et The Blue Brillant (Fastnet Rocket), la future lauréate s’est positionnée dans le sillage de cette dernière et a patienté, tout en se montrant quelque peu allante. Décalée à l’entrée de la ligne droite par son jockey, Cristian Demuro, Penja a mis un peu de temps pour revenir sur les deux premières, mais une fois son action trouvée, elle est parvenue à placer un nez décisif sur le poteau. The Blue Brillant est deuxième. L’autre animatrice de l’épreuve, Mystery Angel, termine troisième, à une longueur et un quart.


Objectif rempli. Jean-Claude Rouget n’avait pas caché que ce Prix de Psyché était un objectif. Après la course, le professionnel natif de Normandie nous a confié : « Elle est venue chercher cette victoire au courage et quel courage ! C’est une pouliche qui aime aller à sa main en s’installant au commandement, mais elle a été prise de vitesse dès le départ. Ne voulant pas la sortir de son train, Cristian Demuro l’a montée d’une excellente façon en la rangeant dans le sillage des animatrices. Les pouliches de tête étaient dures, même trop dures, alors que nous, nous avons tendance à les courir pour l’avenir. Cela peut parfois nous coûter une course comme aujourd’hui. Mais Penja a su se battre. En dernier lieu, sa facile victoire ne lui a pas appris à lutter, mais elle a eu une course plus facile. Si elle récupère bien, elle aura le Prix de la Nonette (Gr2), ici-même, qui lui tend les bras. » Copropriétaire de la pouliche, Daniel-Yves Trèves a ajouté : « Dans le Saint-Alary, nous avons été déçus. Mais le terrain était très lourd. C'est une pouliche qui va dans le bon terrain. Il fallait donc qu'il ne pleuve pas trop à Deauville ! Cela a été le cas. Le terrain était souple. Elle a pu montrer son accélération et son talent. Jean-Claude Rouget m'a toujours dit que nous avions un espoir classique avec elle. Nous lui avons fait un programme léger à 2ans et un bon programme à 3ans. À part le Saint-Alary, elle réalise un sans-faute. Là, il fallait avoir le nez au bon endroit. Elle le méritait. »


La grande année de la Scea des Prairies. La Scea des Prairies affiche cette année des performances remarquables avec ses produits, à l’image de Caprice des Dieux (Declaration of War), Cash Equity (Toronodo), ou encore Chez Pierre ** (Mehmas). Après la victoire de leur élève Penja, Benoît et Thomas Jeffroy nous ont déclaré : « C’est la souche familiale qui triomphe. Just with You (Sunday Break) et Texaloula (Kendor) font partie d’un travail de très longue date. C’est aussi la famille de Never on Sunday (Sunday Break) qui portait la même casaque. Cette année, l’élevage est en belle forme, comme l’attestent les performances d’Afghany (The Gurkha) et de Zelda ** (Zelzal). Nous avons emmené la mère de Penja à Camelot (Montjeu) car nous aimons beaucoup ses produits. C’était plutôt un croisement pour le modèle plutôt que pour son pedigree (rires), mais ça a marché. Camelot a également apporté beaucoup de tonicité. »


La nièce de Frankyfourfingers. Élevée par la Scea des Prairies, Benoît et Thomas Jeffroy, Penja a été vendue 90.000 € à la vente Arqana de yearlings en octobre 2019, alors qu’elle était présentée par le haras de Castillon. C’est son entraîneur, Jean-Claude Rouget, qui l’avait achetée.

Penja est une fille de Camelot (Montjeu), étalon à Coolmore Stud, et de l’inédite Just with You (Sunday Break). Cette dernière a produit Taos (Toronado), lauréat du Derby du Midi (L). Elle a aussi une 2ans nommé Just Beauty (Shalaa) et un yearling par Harry Angel (Dark Angel).

Just with You est la propre sœur de Frankyfourfingers (Sunday Break), vainqueur de l'Al Maktoum Challenge Round II (Gr2, 1.900m). Il a aussi terminé quatrième de l’Al Maktoum Challenge R3 (Gr1). C’est la souche de Texalina (Kendor), gagnante du Prix Saint-Roman (Gr3) et deuxième du Prix de la Grotte (Gr3), et de Never on Sunday (Sunday Break), lauréat des Prix d’Ispahan (Gr1), du Prince d’Orange (Gr3) et troisième des Prince of Wales’s Stakes (Gr1).


Article by Jour de Galop.