• Jour De Galop

Sivana offre une première victoire black type à Anastasia Wattel


Anastasia Wattel a donné de la voix ! Sivana (Goken) lui a offert un premier succès black type en venant placer une tête gagnante sur le poteau. Bien partie et un peu allante, Sivana a ensuite pu être calée par Grégory Benoist dans le sillage de Wootton City (Wootton Bassett), où elle a pu se poser. Mais, à 400m, elle n’avait pas encore le passage. Quand elle l’a trouvé, la représentante de Guy Pariente a pu placer son accélération et venir chercher Wootton City. Le long du rail extérieur, l’anglaise Malrescia (Acclamation) est troisième à une courte tête. Partie mollement, cette dernière a dû faire un effort prématuré et est peut-être venue un peu tôt au moment du sprint. Il faut noter l’encourageante quatrième place de l’inédite Queen Kahina (Astern) qui a très bien fini. Elle débutait dans le Yacowlef, car son père, l’étalon de Darley America Astern (Medaglia d'Oro), n’est pas inscrit au Fonds Européen de l’Élevage et la plupart des Maidens français lui sont fermés. C’est elle qui trace les 200 derniers mètres les plus rapides, en 11’’84. Un peu plus rapide que ceux de Sivana sur la même portion (11’’88).Le tracking montre bien que le rythme a été soutenu durant le parcours. Toutes les pouliches sont sous la barre des 11’’ des 800 aux 600m et les six premières de l’épreuve ont aussi parcouru les 600 aux 400m sous cette barre des 11 secondes.


La joie d’Anastasia Wattel « Je n’ai plus de voix ! », nous a dit Anastasia Wattel. La jeune femme a encouragé sa pouliche et elle a un peu tremblé aux 400m, car Sivana était enfermée : « Grégory [Benoist, ndlr] l’a très bien montée. Il a pu la caler dans le sillage d’un adversaire et Sivana a ainsi pu prendre un bol d’air. C’est cela qui a fait la différence et lui a permis de venir dans des 200 derniers mètres qui ont été "sportifs". Nous étions déçus après le Prix La Flèche (L) [quatrième, ndlr]. Le matin, Sivana est la seule qui travaille comme elle le fait et nous pensions avoir une très belle pouliche. Elle n’avait pas connu un parcours exceptionnel, à Chantilly, étant déséquilibrée au départ. Selon nous, la pouliche avait des excuses. Nous avions hâte de la revoir aujourd’hui et elle confirme tout le bien que nous pensons d’elle. Pour la suite du programme, nous allons en discuter avec son propriétaire. »

Une petite-fille de Princess Jasmine


Élevée par Sylviane Jeffroy, Pierre Cadec et l’EARL Le Goff, Sivana a été présentée par le haras de Castillon en décembre 2020 chez Arqana alors qu’elle était foal. Paul Nataf a signé le bon à 17.000 €.


Sivana est une fille de l’étalon du haras de Colleville Goken (Kendargent) dont elle est le neuvième black type. Élevée par Jean-Pierre Deroubaix, la mère Princesse Noire (Diamond Green) s’est placée lors de ses débuts, à 2ans, sur 1.400m à Mont-de-Marsan. Outre Sivana, on lui doit Poet’s Black (Poet’s Voice), lauréat de quatre courses à conditions entre 1.800m et 2.500m. Il est monté en valeur 39,5. La poulinière a un yearling par Toronado (High Chaparral), et un foal par Ectot (Hurricane Run).


Sa deuxième mère, Princesse Jasmine (Gold Away), a conclu deuxième du Prix des Lilas et troisième du Prix Ronde de Nuit (Ls). Au haras, elle a donné Plaisancière (Astronomer Royal), troisième du Prix Miss Satamixa (L) et Pretty Panther (Hurricane Run), troisième du Prix Aimery de Mauleon (L). À son tour, Pretty Panther a produit Jet Setteuse (Makfi), deuxième du Prix La Camargo (L) et troisième du Prix Imprudence (Gr3).

Princesse Jasmine est une sœur de l’étalon On Est Bien (Enrique), vainqueur du Prix La Force (Gr3).