• Jour De Galop

La progression fulgurante de Magic Dream

Dernière mise à jour : 11 nov. 2020

Magic Dream ** (Saint des Saints) est un poulain qui sort de l’ordinaire. De par son physique, car il est grand pour un 3ans. Et de par sa qualité. Le poulain de l’écurie Castillon Bloodstock venait d’ouvrir son palmarès avec la manière dans le Prix Elseneur pour ses débuts en steeple. Dix jours plus tard, Magic Dream est devenu le meilleur steeple-chaser de 3ans en gagnant le Prix Congress (Gr2). Comme un vieux routier, le pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé est froid et saute juste. Attentiste en cinquième position, Magic Dream a regagné du terrain après le passage de la plage d’Auteuil, côté corde. Son jockey, Thomas Coutant, a temporisé ensuite. Il a lancé Magic Dream entre les deux derniers obstacles alors que devant lui, Hadès ** (Masterstroke) et I’M Walkin’ (Martaline) se bagarraient. Ces deux derniers ont sans doute payé leur lutte sur le plat et Magic Dream a fondu sur eux pour l’emporter très sûrement. Au vu de son physique et de sa manière de courir, il devrait être très performant sur 4.400m l’année prochaine.

Comme Balko. Magic Dream est un poulain entier et il n’est pas si fréquent que les vainqueurs du Congress aient leurs attributs. Le dernier mâle à s’être imposé dans ce Gr2 est un certain Balko (Pistolet Bleu), lauréat de l’officieux Grand Steeple des 3ans en 2004.

Un vrai guerrier. En l’espace de trois semaines, Thomas Coutant a signé sa première victoire de Groupe dans le Prix Montgomery (Gr3) avec Fantastic Sivola (Noroit), puis il a enchaîné les succès à ce niveau. Une demi-heure après sa première victoire de Gr1 dans le Prix Cambacérès avec Thélème(Sidestep), il a donc fait sien ce Congress. Il s’agit de sa cinquième victoire de Groupe en trois semaines. Il a déclaré : « Je n'ai pas trop le temps de savourer car il faut rester concentré, mais c'est magnifique ! On adore ça et on y prend goût en plus. Mon cheval avait déjà montré de la qualité lors de ses débuts en steeple. C'est un cheval serein, sûr de lui; il sait ce qu'il fait, sans en faire trop. Il est vraiment incroyable : j'adore le monter, que ce soit le matin ou l'après-midi. Aujourd'hui, il a été battant car passée la double barrière, nous étions quand même à deux longueurs d'Hadès. Il a mis un coup de rein et a été guerrier. »



© www.jourdegalop.com


Magic Dream ** (Saint des Saints) est un poulain qui sort de l’ordinaire. De par son physique, car il est grand pour un 3ans. Et de par sa qualité. Le poulain de l’écurie Castillon Bloodstock venait d’ouvrir son palmarès avec la manière dans le Prix Elseneur pour ses débuts en steeple. Dix jours plus tard, Magic Dream est devenu le meilleur steeple-chaser de 3ans en gagnant le Prix Congress (Gr2). Comme un vieux routier, le pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé est froid et saute juste. Attentiste en cinquième position, Magic Dream a regagné du terrain après le passage de la plage d’Auteuil, côté corde. Son jockey, Thomas Coutant, a temporisé ensuite. Il a lancé Magic Dream entre les deux derniers obstacles alors que devant lui, Hadès ** (Masterstroke) et I’M Walkin’ (Martaline) se bagarraient. Ces deux derniers ont sans doute payé leur lutte sur le plat et Magic Dream a fondu sur eux pour l’emporter très sûrement. Au vu de son physique et de sa manière de courir, il devrait être très performant sur 4.400m l’année prochaine.

Comme Balko. Magic Dream est un poulain entier et il n’est pas si fréquent que les vainqueurs du Congress aient leurs attributs. Le dernier mâle à s’être imposé dans ce Gr2 est un certain Balko (Pistolet Bleu), lauréat de l’officieux Grand Steeple des 3ans en 2004.

Un vrai guerrier. En l’espace de trois semaines, Thomas Coutant a signé sa première victoire de Groupe dans le Prix Montgomery (Gr3) avec Fantastic Sivola (Noroit), puis il a enchaîné les succès à ce niveau. Une demi-heure après sa première victoire de Gr1 dans le Prix Cambacérès avec Thélème(Sidestep), il a donc fait sien ce Congress. Il s’agit de sa cinquième victoire de Groupe en trois semaines. Il a déclaré : « Je n'ai pas trop le temps de savourer car il faut rester concentré, mais c'est magnifique ! On adore ça et on y prend goût en plus. Mon cheval avait déjà montré de la qualité lors de ses débuts en steeple. C'est un cheval serein, sûr de lui; il sait ce qu'il fait, sans en faire trop. Il est vraiment incroyable : j'adore le monter, que ce soit le matin ou l'après-midi. Aujourd'hui, il a été battant car passée la double barrière, nous étions quand même à deux longueurs d'Hadès. Il a mis un coup de rein et a été guerrier. »

Hadès tombe sur un bon poulain. Très plaisant vainqueur du Prix Weather Permitting, Hadès a confirmé sa classe en donnant son cœur sur la piste. Après une belle lutte pour la victoire, il a dû s’avouer vaincu, se classant bon deuxième. Son entraîneur, Jehan Bertran de Balanda, nous a dit : « Je ne suis pas du tout déçu. Nous sommes battus par un bon cheval. C’est un AQPS, ce n’est pas un grand cheval et il peut mûrir. Ses lignes sont très bonnes. Le cheval de François Nicolle avait bien gagné la dernière fois, celui d’Arnaud [Chaillé-Chaillé, ndlr] progresse. Si nous n’avions que des chevaux comme lui, ce serait parfait. »

Lauréat du Prix Noiro (L), I’m Walkin’ était le favori de la course. Contrairement à son succès du 11 octobre, il a dû courir après les autres et semblait moins à l’aise dans une course disputée à une bonne allure. Souvent à la poussette, le pensionnaire de François Nicolle a malgré tout donné l’impression de pouvoir aller chercher la victoire. À 100m du but, il a même pris l’avantage, mais à la fin, Magic Dream et Hadès l’ont passé. Il court bien face à une opposition plus relevée encore que lors de son ultime sortie. Losange Vert (Montmartre) a fini quatrième tout près, vingt longueurs devant Enjoy Your Life(Bathyrhon), cinquième.

Pedigree Weatherbys : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Magic-Dream.pdf

Le frère de trois bons chevaux. Élevé par la Scea des Prairies et Philippe Cochard, Magic Dream est un fils de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au haras d’Étreham, et de Magic Poline (Trempolino), gagnante sur les haies paloises à deux reprises, troisième du Prix Univers II (L) et cinquième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1).

C’est le frère de plusieurs bons éléments : Magic Saint ** (Saint des Saints), double vainqueur en haies et en steeple à Auteuil et cinquième de Gr3 à Cheltenham, Always Magic (Sunday Break), lauréat du Prix Alain et Gilles de Goulaine (L), troisième du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3) et cinquième des Prix Alain du Breil et Renaud du Vivier (Grs1), et Liberatore (Poliglote), troisième du Prix Aguado (Gr3) et vainqueur sur les haies d’Auteuil. Après Magic Dream, Magic Poline a eu une 2ans, So Magic (Manatee), et une yearling par Manatee.

Deuxième mère de Magic Dream, Magic Play (Deploy) s’est imposée dans une course principale en plat en Belgique. C’est la grand-mère de la bonne Loulia (Cricket Ball), lauréate des Prix La Périchole, Edmond Barrachin et Orcada (Grs3) et du Prix Romati (Listed à l’époque) et deuxième du Prix Maurice Gillois (Gr1).


Hadès tombe sur un bon poulain. Très plaisant vainqueur du Prix Weather Permitting, Hadès a confirmé sa classe en donnant son cœur sur la piste. Après une belle lutte pour la victoire, il a dû s’avouer vaincu, se classant bon deuxième. Son entraîneur, Jehan Bertran de Balanda, nous a dit : « Je ne suis pas du tout déçu. Nous sommes battus par un bon cheval. C’est un AQPS, ce n’est pas un grand cheval et il peut mûrir. Ses lignes sont très bonnes. Le cheval de François Nicolle avait bien gagné la dernière fois, celui d’Arnaud [Chaillé-Chaillé, ndlr] progresse. Si nous n’avions que des chevaux comme lui, ce serait parfait. »

Lauréat du Prix Noiro (L), I’m Walkin’ était le favori de la course. Contrairement à son succès du 11 octobre, il a dû courir après les autres et semblait moins à l’aise dans une course disputée à une bonne allure. Souvent à la poussette, le pensionnaire de François Nicolle a malgré tout donné l’impression de pouvoir aller chercher la victoire. À 100m du but, il a même pris l’avantage, mais à la fin, Magic Dream et Hadès l’ont passé. Il court bien face à une opposition plus relevée encore que lors de son ultime sortie. Losange Vert (Montmartre) a fini quatrième tout près, vingt longueurs devant Enjoy Your Life(Bathyrhon), cinquième.


Pedigree Weatherbys : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Magic-Dream.pdf

Le frère de trois bons chevaux. Élevé par la Scea des Prairies et Philippe Cochard, Magic Dream est un fils de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au haras d’Étreham, et de Magic Poline (Trempolino), gagnante sur les haies paloises à deux reprises, troisième du Prix Univers II (L) et cinquième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1).

C’est le frère de plusieurs bons éléments : Magic Saint ** (Saint des Saints), double vainqueur en haies et en steeple à Auteuil et cinquième de Gr3 à Cheltenham, Always Magic (Sunday Break), lauréat du Prix Alain et Gilles de Goulaine (L), troisième du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3) et cinquième des Prix Alain du Breil et Renaud du Vivier (Grs1), et Liberatore (Poliglote), troisième du Prix Aguado (Gr3) et vainqueur sur les haies d’Auteuil. Après Magic Dream, Magic Poline a eu une 2ans, So Magic (Manatee), et une yearling par Manatee.

Deuxième mère de Magic Dream, Magic Play (Deploy) s’est imposée dans une course principale en plat en Belgique. C’est la grand-mère de la bonne Loulia (Cricket Ball), lauréate des Prix La Périchole, Edmond Barrachin et Orcada (Grs3) et du Prix Romati (Listed à l’époque) et deuxième du Prix Maurice Gillois (Gr1).