• Jour De Galop

Caprice des Dieux impressionne

Pour la deuxième sortie de sa carrière, Caprice des Dieux (Declaration of War), a été très impressionnant et il est resté invaincu dans le Prix des Bergamottes. Déjà très bon lauréat sur cette piste le 28 mars, pour ses débuts, ce représentant de Jean de Ganay et Christian-Bernard Baillet semble capable de monter les échelons facilement.


Surclassant l’opposition. Repris par Franck Blondel au départ, le pensionnaire de Nicolas Clément a galopé à l’arrière du peloton. Il a commencé sa remontée au début du tournant et a placé son accélération en pleine piste, dans la ligne droite. Une fois bien en ligne, Caprice des Dieux a pris l’avantage en quelques foulées avant de créer la différence. Cinq longueurs et demie le séparent de Pathétique (Soldier Hollow), qui n’a jamais pu suivre son accélération. Le gagnant portait 4 kg de plus que la deuxième. À l’intérieur, Piècederésistance (Gleneagles) est troisième à une longueur et trois quarts, en résistant courageusement à Joyful Moment (Shamardal). Au micro d’Equidia, Franck Blondel, le jockey de Caprice des Dieux, a déclaré : « Caprice des Dieux m’a beaucoup plus. En débutant il m’avait un peu surpris. Je trouve qu’il a pris de la force et de la maturité. C’est un cheval vraiment sympa. Il devrait montrer les échelons et progresser sur ce qu’il vient de faire. »


Un neveu de Testostérone. Élevé en partnenariat par la Scea des Praires, S.A.S. I.E.I, Chauvigny Global Equine, et le Haras de Castillon, Caprice des Dieux a été présenté par le haras de Bourgeauville à la vente de yearlings d’août Arqana, où il a été acheté 75.000 € par Tina Rau Bloodstock et Nicolas Clément. C’est un fils de Neko (Dansili), une jument qui a gagné une course en débutant à 3ans, sur les 1.900m de Chantilly. Caprice des Dieux est le premier produit de cette dernière qui a aussi donné Gemmyo(Shalaa), un 2ans à l’entraînement chez Carlos & Yann Lerner et un yearling par Wootton Bassett(Iffraaj). En 2021, elle a pouliné d’un produit par Wootton Bassett et a été saillie par Hello Youmzain(Kodiac). La deuxième mère, Épopée (Sadler’s Wells), a terminé deuxième du Prix Panacée et troisième du Prix Denisy (Ls). Neko est donc une propre sœur de Testostérone, laquelle s’est imposée dans le Prix Malleret (Gr2), et s’est classée deuxième du Prix Vermeille (Gr1).